bgecorse
 


Vos initiatives en Corse ont un avenir !

Découvrez l'interview Lucile MARTINEZ et son restaurant la Minute Moule !


Découvrez l'interview de Lucile MARTINEZ pour notre portrait du mois de Décembre, créatrice de la Minute Moule à Bonifacio !



Quel est votre parcours professionnel ?
Mon parcours est assez atypique pour exercer dans le domaine de la restauration. J’ai commencé par obtenir un DEUG d’Economie et Gestion à l’Université Paris 13, puis, après un séjour linguistique de 6 mois à Londres, j’ai intégré la London Metropolitan University et ai obtenu une Licence en Marketing et Relation Publiques. En revanche, je passais tous mes étés à exercer le métier de serveuse et vendeuse dans différents établissements.
 

Quand et comment est venue l’idée de créer votre entreprise ? Pourquoi ce secteur ?
L’idée m’est venue, il y a environ 8 ans alors que j’étais serveuse dans un restaurant de Bonifacio. La quantité de moules frites vendues était tout simplement incroyable. Mais à cette époque j’étais loin d’imaginer que je mettrais un jour cette idée à profit, mes études ne m’orientaient pas du tout dans ce secteur. Puis, l’opportunité s’est présentée et La Minute Moule est née en 2015.
 

Avez-vous rencontré des difficultés en amont du lancement de votre société ?
J’ai en effet rencontré plusieurs difficultés. La première était de trouver un local bien placé, pas trop grand et à un tarif abordable, ce qui à Bonifacio n’est pas une mince affaire. 3ans c’est le temps qu’il m’a fallu attendre. La deuxième fût la partie administrative, nouvelle dans le secteur il m’a fallu faire beaucoup de recherches et rencontrer beaucoup de personnes pour comprendre le fonctionnement et les démarches à suivre.
 

Avez-vous testé le concept de votre projet, réalisé une étude de marché afin de mieux connaitre votre secteur ?
Le besoin d’une étude de marché n’était pas indispensable. Le concept étant tout à fait nouveau j’ai contourné le besoin d’une étude en m’installant dans la ville la plus touristique de Corse où la demande en moules frites était déjà élevée.
 

Comment avez-vous financé votre projet ? Le financement a-t-il été un obstacle à la mise en œuvre ?
Un financement était indispensable, pas un gros financement mais un financement tout de même. J’ai fait un emprunt de 20 000€ auprès d’une banque incluant 4000€ financé à taux 0% par Corse Active. Les problèmes administratifs et les erreurs commises au sein de la banque m’ont fait perdre un temps précieux, malgré l’acceptation de mon prêt.
 

Quelle a été l’importance de BGE au cours de votre création d’entreprise ? Que vous ont-ils apporté concrètement ?
Sans la BGE, le projet et son financement n’auraient jamais vu le jour aussi rapidement. La BGE m’a permis de créer mon business plan de façon très professionnelle (plan de financement, prévisionnel et présentation du projet dans son ensemble). Ma conseillère était excellente ; j’ai appris énormément à ses côtés, parce que nos entretiens allaient au-delà de l’aspect financier. Nous avons abordé toutes les questions pouvant toucher de près ou de loin à la mise en œuvre du projet (statuts de la société, enregistrement à la chambre de commerce, projet de recrutement etc…). L’accompagnement et le suivi par le BGE ont été au-dessus de mes espérances.
 

Avez-vous créé de l’emploi ? Quel est le statut de votre société et pourquoi avoir choisi celui-ci plutôt qu’un autre ?
Oui, 1 seul emploi à plein temps fût créé en 2015 et un mi-temps de plus sur seulement 2 mois et demi en 2016. La Minute Moule est une EURL. En tant qu’associé unique et d’après le chiffre d’affaire envisagé, il m’a semblé que c’était la meilleure solution.
 

Et sur le plan personnel ? Quelles sont les disciplines qui vous permettent d’équilibrer, gérer votre vie dans son ensemble comme vous le souhaitez ?
Mon activité étant saisonnière (7 mois en 2016), donc très intense, il est très difficile de gérer sa vie personnelle. J’ai, même, une forte tendance à la mettre de côté. Participant pleinement à l’activité de mon entreprise (mise en place de la cuisine et de la salle, service midi et soir), il ne me reste que très peu de temps pour me pencher sur autre chose, et je ne vois pas comment faire autrement.
 

Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés ? Quelles sont les perspectives d’évolution de votre activité ?
 J’ai lancé un concept que je souhaite évidemment développer. Je suis actuellement à la recherche d’un local sur la côte d’azur afin de lancer le deuxième restaurant. A long terme, je souhaiterais pouvoir trouver des fonds d’investissements qui me permettraient d’en ouvrir plusieurs en même temps et franchiser.
 

Selon vous, quels sont les pièges à éviter selon vous ?
    - Mal choisir la forme juridique
    - Ne pas formaliser son idée
    - Ne pas se précipiter
 

Si vous aviez trois conseils à donner à un futur créateur d’entreprise quels seront-ils ?
  • S’entourer des bonnes personnes parce qu’il est très important de ne pas s’isoler, tout conseil et aide seront les bienvenus. Mon projet n’aurait jamais vu le jour sans les recommandations et les conseils de mon entourage.
  • Il est très important d’étudier avec attention les bienfaits et les inconvénients de se lancer dans un projet personnel.
  • Etre prêt à faire face à de nombreuses difficultés que vous n’aviez pas envisagé au départ, il faut donc pour y arriver croire à fond en votre projet.

Qu’avez-vous retiré de cette création ?
Une très grande satisfaction personnelle et professionnelle


 








Recherche
newsletter