bgecorse
 

Anticiper les difficultés !




Toute entreprise rencontre des difficultés passagères. Mais certains indices révèlent qu'une entreprise est réellement en danger. Découvrez les sept signes avant-coureurs qui doivent vous alerter en tant que dirigeant.

Anticiper les difficultés !

1. Un manque important de liquidités

La trésorerie est un baromètre fiable de la santé d'une entreprise. Lorsque celle-ci est insuffisante, voire déficiente, il peut y avoir un impact fort sur l'activité. S'il devient impossible pour le chef d'entreprise d'investir mais aussi de régler ses dépenses ou le loyer de ses bureaux, de payer ses fournisseurs ou ses salariés, c'est qu'il existe un problème… Un besoin en trésorerie peut nuire au développement d'une société, même si celle-ci est en pleine phase de croissance.
 

2. L'endettement et la multiplication des crédits

Il n'est pas rare qu'une entreprise ait besoin de renforcer ses capitaux en faisant appel à plusieurs investisseurs ou à des organismes bancaires. La multiplication des crédits peut faire augmenter les taux d'emprunt et entraîner un déficit financier si important qu'il devient impossible à combler. Inutile de préciser que la spirale de l'endettement peut avoir des conséquences désastreuses, tant sur le plan financier que sur celui de l'image de marque de l'entreprise.
 

3. Un portefeuille client déséquilibré

Vous avez réussi à décrocher un important contrat dont le montant représente plus du quart de votre chiffre d'affaires ? Un portefeuille clients déséquilibré peut être néfaste à long terme. En cas de rupture de contrat ou de démission ou mutation de votre interlocuteur, les conséquences peuvent être lourdes. Mieux vaut compter sur plusieurs « petits » clients que sur un seul.
 

4. Un chiffre d'affaires qui stagne

Même lorsque les indicateurs ne sont pas dans le rouge, la prudence est de mise. Un chiffre d'affaires qui n'évolue pas est souvent le signe que votre activité manque de dynamisme et que vous risquez d'être rapidement dépassée par vos concurrents. Le chiffre d'affaires peut également trahir une stratégie trop frileuse, une mauvaise gestion des risques ou des besoins en fonds de roulement ainsi qu'un faible niveau d'investissement.
 

5. Une diminution des ventes et/ou du nombre de clients

Une baisse du volume de vente ou du nombre de clients n'est pas dramatique si elle est passagère ou saisonnière. Si elle perdure, elle trahit certainement des difficultés plus profondes qui peuvent être externes (propres au marché) ou internes (produit déficient, service peu qualitatif ou non conforme aux attentes des consommateurs).
 

6. Une crise ou un conflit interne prolongé

Des mouvements sociaux répétés, des grèves, des démissions en chaîne ou des difficultés de recrutement sont autant de facteurs d'alerte à prendre en compte. Ils peuvent entraîner une augmentation des délais de fabrication, voire des pénalités de retard si les contrats ne sont pas honorés. Une gestion des Ressources Humaines inadaptée ou une mauvaise conduite du changement peuvent nuire à la performance et à la rentabilité d'une entreprise.
 

7. Des retours clients négatifs

Une erreur fréquente consiste à minimiser ou à négliger l'opinion des consommateurs. Non seulement vos clients sont à même de révéler des difficultés que vous n'avez pas anticipées mais leur insatisfaction peut nuire à la réputation de votre entreprise et de vos produits.

Vous voulez en savoir plus...vous désirez vous former et mieux comprendre vos difficultés.

RV sur ce site :  Formation "la malette du dirigeant"
 







Recherche
newsletter